La décision d'Erozion ou la naissance d'un site.

Introduction

 

Depuis plusieurs mois, un projet agitait les neurones du crâne érodé d'un modeste artisan en greenstuff et argile synthétique. Et aujourd'hui encore, il était dans ses pensées...

— Et pourquoi ne pas créer un site web pour présenter mes quelques réalisations pour les jeux de figurines ? pensait Erozion assis devant son petit atelier recouvert de multiples outils.

— Oh l'autre ! Comment tu te la pètes, dit une étrange créature vêtue d'un uniforme militaire flanqué d'une immense cape. Elle était assise sur un tapis de neurones et regardait Erozion de façon hautaine.

— Je ne me la pète pas, je réfléchis et...et d'abord qui es-tu ? répondit Erozion

— Moi ?! Ahahahah, je suis Hégaut le Terrible, Maître Absolu du Kendiraton, Grand Commandeur des flux neuronaux et Juge Suprême du bon goût. Et je te le dis, même si ce que tu fais est à l'échelle du 28mm, cela reste visible et ce n'est vraiment pas terrible. Pour ton bien, reste discret, tu risques de ne t'attirer que critique et raillerie.

 

Erozion baissa la tête et du bien admettre qu'Hégaut avait sans doute raison. Après tout c'était le Juge Suprême du bon goût quand même !

 

Jusqu'au jour, où de son atelier, il sortit une pièce qu'il trouvait plutôt sympathique, suffisamment même pour qu'il l'offre à un de ses potes qui avait cruellement besoin d'une catapulte Orc pour espérer battre son futur adversaire de Battle. (Et oui, les joueurs Orc espèrent toujours beaucoup avant les affrontements).

 

Fort de la réussite de son présent, l'idée de présenter son travail sur un site web regerma en lui. Oui, c'était décidé il allait le faire !

Bien évidemment, au détour d'une pensée, Hégaut réapparut plus menaçant que jamais.

— C'est vrai, elle était pas mal cette catapulte Orc...mais bon,  n'oublie pas qu... Hégaut n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il se retrouva allongé par terre. Erozion venait de lui asséner un coup de marteau à 2 mains monumental. Le genre de coup qu'on a envie de mettre à un célèbre humoriste, vantant les mérites d'une banque, pour qu'il se taise.

— Ecoute Hégaut, dit Erozion, je t'ai bien écouté, trop même. J'ai pas vraiment les moyens de te chasser et puis j'avoue que ta cape est vraiment classe et ça, ça me plaît. Alors on va rester bons voisins, je te propose de te rassoir sur ton trône, de faire une petite sieste et de nous foutre la paix !

— Et bien c'est d'accord, grommela Hégaut, mais je me rappelerai à toi de temps en temps !

— Tu pourras toujours essayer, dit Erozion lustrant calmement son splendide marteau sur lequel était gravé "stătŭo".

 

Le site d'Erozion était né.

 

- - -

 

Aventure à suivre ;)

Écrire commentaire

Commentaires: 0